Appelez-nous ! (418) 842.9670

Soins chiropratiques et femmes enceintes

femme enceinte

Plusieurs voient la chiropratique comme une thérapie physique, intense et bonne seulement pour les gens qui sont capables d’endurer la douleur.  Pourtant, en ajustant et en adaptant nos techniques, il nous est possible de traiter autant un bébé naissant qu’un athlète olympique.  Pour ce qui est des femmes, enceintes ou non, c’est aussi facile, mais encore là, on s’adapte à votre condition.  Ce qui est bien avec un chiropraticien(ne), c’est qu’on est des professionnels de première ligne pouvant vous conseiller et vous traiter avant, pendant et après votre grossesse afin de vous assurer d’être à votre plein potentiel en tout temps, pour vous et votre bébé.

La douleur musculo-squelettique est fréquente au cours de la grossesse et la période post-partum. Par exemple, la douleur du dos a été signalée aussi souvent que 50% à 85% des femmes enceintes, et deux à trois ans après l’accouchement, 8 à 20% de ces femmes rapportent toujours des symptômes persistants. Bien que faible, les maux de dos sont souvent acceptés comme une plainte inévitable pendant la grossesse.  Pour certaines femmes, la douleur peut être débilitante, interférer avec le sommeil, le travail et les activités normales de la vie quotidienne.

En tant que chiropraticien, notre rôle envers vous est :

Faire une bonne évaluation et un bon diagnostic

Si la maladie est une serrure, le remède est une clé.  Pour chaque serrure, il y a une clé, il suffit de trouver la bonne clé, et pour cela il faut une bonne évaluation.

Une femme enceinte n’est pas malade et la grossesse n’est pas une maladie.  L’évaluation chiropratique ne cherchera pas à traiter la grossesse, mais plutôt ce qui peut nuire à une gestation saine et épanouie.

En raison des craintes des effets indésirables potentiels des médicaments, de nombreuses femmes ne savent pas ce qu’il faut faire en présence d’un mal du dos et des douleurs pelviennes pendant la grossesse. Cette incertitude peut souvent conduire à des sentiments accrus de stress, d’anxiété et d’impuissance. Les femmes enceintes signalent à leurs médecins des symptômes de douleur situés dans l’aine, la symphyse pubienne ou une articulation sacro-iliaque. Le médecin croie souvent que leur douleur est le résultat d’un problème avec leur placenta, leur utérus ou leur évolution, et leur propose des thylénols ou d’endurer la douleur. Pour le chiropraticien, le dysfonctionnement des articulations sacro-iliaques peut souvent provoquer une douleur identique et peut être soulagé avec un simple ajustement du bassin, en quelques minutes. Les chiropraticiens, en tant que professionnels de la santé de première ligne, ont la capacité d’identifier et de diagnostiquer les problèmes mécaniques, de corriger la cause, et ainsi, d’atténuer vos douleurs, vos stress ou vos anxiétés. Les docteurs en chiropratiques sont également formés pour identifier quand les symptômes sont indicatifs de quelque chose hors de leurs compétences et pour référer le patient au professionnel approprié.

Améliorer et conserver votre souplesse articulaire

Suite à la modification de votre corps, de votre santé et de votre poids, votre centre de gravité change pendant la grossesse.  Il est fréquent que cela réveille des douleurs dans votre dos, votre bassin, vos jambes et vos bras.  Je parle bien de réveiller de vieilles blessures donc votre corps s’est accoutumé, ou adapté, avec le temps, mais qui s’amplifie au fur et à mesure de votre grossesse.  Avec des techniques adaptées, précises et efficaces, nous pouvons aider vos articulations à suivre la transition de votre corps, en souplesse et sans douleur.

Au fur et à mesure que les femmes enceintes passent à leurs deuxième et troisième trimestres, leurs centres de masse se déplacent vers l’avant, provoquant une augmentation de la lordose lombaire, qui provoque des douleurs au bas du dos et de la ceinture pelvienne. L’augmentation des recherches récentes atteste l’efficacité et la sécurité du traitement de cette douleur à l’aide d’une thérapie manuelle. La thérapie de massage et les soins chiropratiques, y compris la manipulation de la colonne vertébrale, sont des options fondées sur des preuves hautement sûres et efficaces pour les femmes enceintes souffrant de douleurs mécaniques au bas du dos et pelviennes.  16 femmes sur 17 rapportent un soulagement important des douleurs et malaises.

Douleurs et malaises qui peuvent affecter les femmes enceintes :

  • Douleur cervicale
    • Douleur lombaire
    • Douleur dorsale (milieu)
    • Douleur et pression pelviennes
    • Douleur aux jambes et aux fesses
    • Enflure périphérique
    • Sciatalgie ou élancements le long de la jambe ou du pied
    • Fatigue et perte d’énergie
    • Spasmes musculaires nocturnes
    • Syndrome du canal carpien
    • Ténosynovite de Quervain
    • Sommeil perturbé

Favoriser un accouchement plus facile

Une étude de 2012 a comparé les soins obstétricaux standards seule, aux soins obstétricaux standards combinés aux soins chiropratiques, y compris la manipulation de la colonne vertébrale, l’éducation et l’exercice. Les auteurs ont constaté qu’une approche multimodale entraînait une diminution plus importante de la douleur et du dysfonctionnement à la fois subjectivement et objectivement chez les patientes enceintes souffrant de douleurs au bas du dos ou au pelvis. Les patients du groupe de soins multimodaux ont également signalé une amélioration accrue de leur qualité de vie, avec les plus grandes améliorations dans leurs habitudes de sommeil.

Les patientes suivies en chiropratique reçoivent souvent une approche différente, holistique, que de nombreux chiropraticiens ont pour le traitement de leur douleur. Les composants comprennent, sans s’y limiter, des conseils sur l’hygiène du sommeil, la réduction du stress et la façon de devenir plus actifs physiquement, prescription d’exercice, et des recommandations nutritionnelles. L’adressage de ces composants aide à contrôler ou à corriger les douleurs musculo-squelettiques initiales et a un effet positif sur le bien-être général du patient. En intégrant cette approche holistique, 87% des patients manifestent un degré élevé de satisfaction à l’égard de leur expérience chiropratique.  Ce type d’approche permet une baisse de 50 % de l’utilisation des analgésiques chez les femmes qui ont choisi un suivi chiropratique de grossesse. Moins de médications = moins de risques de complications!

  • Gain de poids moins important
  • Meilleure circulation
  • Durée du travail moindre
  • Baisse du taux d’interventions médicales
  • Moins de souffrance fœtale
  • Récupération rapide post-partum

 

Référence :

  • Adverse events from spinal manipulation in the pregnant and postpartum periods: a critical review of the literature Kent Jason Stuber1*, Shari Wynd2 and Carol Ann Weis1
  • Optimizing pain relief during pregnancy using manual therapy. Christopher Oswald, DC, Ceara C. Higgins, DC, and Demetry Assimakopoulos, DC
  • Pregnancy, Low Back Pain, and Manual Physical Therapy Interventions Julie M Whitman, PT, DSc, OCS, FAAOMPT1 Guest Editorial

Laissez un commentaire