Appelez-nous ! (418) 842.9670

Le sel, le diable blanc ?

Le sel, le diable blanc ?

La bible à créer le diable rouge et le système médical le diable blanc : le sel.   Dans la réalité de tous les jours, est-ce que le sel est bon pour nous ?  La grande majorité des médecins vont vous dires que non, trop de sel est néfaste pour la santé ! Et ils ont raison, trop de sel c’est pas bon, mais ce qu’ils ne disent pas, ne pas consommer de sel, c’est pas bon non plus.  La norme de l’organisation mondial de la santé est 5 grammes/jour.
Le sel iodé est un sel de table mélangé avec une faible quantité de sel d’iode, de façon à diminuer les risques de déficiences en iode dans l’organisme, déficiences qui sont à l’origine de problèmes au niveau de la glande thyroïdienne. À travers le monde, deux milliards de personnes souffrent d’une carence en iode, qui est la première cause évitable de retard mental. Une déficience en iode cause aussi des problèmes thyroïdiens, incluant un goitre endémique. ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Sel_iod%C3%A9)
De très faibles quantités d’iode sont requises dans un régime alimentaire pour prévenir ces problèmes. Cependant, dans le monde, beaucoup d’endroits ne présentent que de faibles taux naturels en iode dans le sol, et les légumes ne peuvent alors pas s’en enrichir suffisamment. C’est pourquoi la législation de nombreux pays, impose ou autorise un ajout d’iode dans le sel commercial en compensation à la carence des sol.  Le sel iodé n’est pas cher et est un moyen efficace de distribuer cet élément vital à notre santé.
La Food and Drug Administration recommande150 microgrammes d’iode par jour et par personne, maximum 1100 mg.  En revanche un excès d’iode dans l’organisme favorise le processus inflammatoire auto-immunitaire come la thyroïdite de Hashimoto .  Comme on le constater, un manque en iode peut amener l’hypothyroïdie d’origine alimentaire.  On observe un manque en iode chez les gens qui ne consomme pas de sel, qui mange peu de fruit ou légume, peu de poisson gras ou fruit de mer.     Les symptômes de l’hypothyroïdie sont souvent confondus à la dépression, à la différence que la dépression ne donne pas de la constipation.  Voici les symptômes qu’une personne peut ressentir :

 dépression, crampes musculaires, faiblesse,  fatigue , confusion et des pertes de mémoire, gain de poids, irritabilité, cheveux drus et secs, constipation, un débit menstruel accru, intolérance au froid, ralentissement du rythme cardiaque, sécheresse et un écaillement de la peau, syndrome de tunnel carpien, bosse de bison.

Les examens biologiques à la disposition du médecin sont nombreux en pathologie thyroïdienne.  Comme ce type d’hypothyroïdie est d’origine alimentaire, et que notre alimentation change de jour en jours, de saison en saison, les résultats de biologie sont entaché d’incertitudes. Comme tout examen clinique ou d’imagerie, un examen biologique possède des faux positifs et faux négatifs.  (http://www.chups.jussieu.fr/polys/endocrino/poly/POLY.Chp.1.2.html).

Il arrive souvent que des patients présentent des signes d’hypothyroïdies malgré des tests négatifs.  Alors quoi faire dans le doute?  Très simples, manger des aliments contenant de l’iode (sel de mer, légume, poissons et fruits de mer, algue, œuf, etc.) ou prenez un supplément naturelle pendants 2 à 4 semaines et observé vos réactions :  vous vous sentez mieux, bravo, continuez votre nouveau régime, attention aux excès: aucun changement, vous avez autres chose qu’une hypothyroïdie d’origine nutritionnelle.  Éviter si possible le sel de table, il est aussi composé de sucre inverti, dont la fonction est de stabiliser l’iode et de s’assurer qu’il est réparti de façon uniforme dans le sel.  Favoriser le sel de mer et la fleur de sel qui contient bien d’autre minéraux essentiel à notre santé.
En cas de doute, faite un bilan alimentaire et consultez une nutritionniste, naturopathe ou votre médecin pour une investigation plus approfondie de votre glande.  Vous pouvez aussi consulter les chiropraticiens, pratiquant la kinésiologie appliquée, qui peuvent faire un examen de dépistage.

 

Pour plus d’info : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sel_alimentaire#Sant.C3.A9

 

Laissez un commentaire