Appelez-nous ! (418) 842.9670

La naturopathie

La naturopathie est un système médical complet et cohérent qui mise avant tout sur la stimulation des mécanismes naturels d’autoguérison du corps. Les interventions du naturopathe visent en premier lieu à activer, nourrir et renforcer ces mécanismes plutôt qu’à éliminer des symptômes ou à attaquer directement des agents pathogènes. Elles se veulent aussi douces et le moins invasives que possible.

Parmi les outils privilégiés de la naturopathie, on retrouve, entre autres, la phytothérapie, la nutrition, l’homéopathie, l’aromathérapie, les manipulations physiques, les techniques de gestion du stress, etc.

Pour mieux comprendre ce qu’est aujourd’hui la naturopathie, il peut être utile de rappeler ses origines, qui remontent à 2 500 ans, et son évolution plus récente, depuis une centaine d’années.  En fait, il semble d'après les récentes découvertes, que les hommes préhistoriques n'étaient pas aussi carnivores qu'on veut bien le dire mais qu'ils savaient tirer parti de la forêt ou de la savane où ils vivaient. Nous leur sommes sans doute redevables des bases de la phytothérapie ou médecine par les plantes. Au cours de l'Antiquité, l'usage médicinal des plantes se codifia grâce à des savants dont le plus connu est sans aucun doute Hippocrate, surnommé le "père de la médecine", qui énonça le fameux principe: "Primum non nocere" (avant tout ne pas nuire).

De nos jours, cette méthode est fondée, avec la notion fondatrice de « terrain » du patient et de sa qualité bonne ou mauvaise, sur la théorie des humeurs, doctrine hippocratique du ve siècle av. J.-C.. Cette théorie déclare que la maladie est avant tout due à un déséquilibre du terrain (ensemble des tissus de l'organisme), comme leur excès d'acidité, et en particulier des humeurs de l'organisme (sanglymphebileliquide céphalo-rachidien). Les naturopathes ont traduit en particulier ce déséquilibre par le concept d'encrassement des humeurs ou de surcharge humorale. Selon eux, les symptômes pathologiques (toux, fièvre, éruptions, etc.) sont souvent des crises de purification humorale et d'élimination toxique, le corps cherchant, comme la nature dont il fait partie, à rétablir par lui-même ses propres équilibres initiaux. La naturopathie se doit donc d'accompagner et faciliter cette purification plutôt que la combattre.

La naturopathie mise beaucoup sur l'auto-guérison, mais avec cette nuance que la force vitale de la personne doit être suffisante pour la provoquer. Le pôle d'action principal du naturopathe est le drainage, tant « psycho-émotionnel » que physiologique et humoral (les humeurs sont les liquides physiologiques circulant dans le corps : sérumsang et lymphe). Mais le véritable champ d'action de la naturopathie est la prévention. D'une part par l'adoption d'un ensemble de techniques naturelles permettant de suivre une meilleure hygiène de vie, d'autre part en se maintenant à un tel niveau de santé que lesdites « maladies » n'ont que peu de prise sur sa personne. Ainsi, le naturopathe n'intervient-il que rarement, et uniquement en complément de la médecine conventionnelle, dans les troubles ou maladies graves

La naturopathie peut trouver ses limites dans certaines affections très profondes ou aiguës installées sur un terrain mal préparé et très détérioré. Dans ce cas précis, l’action naturopathique consistera à inverser la cause originelle, (environnementale, hygiénique, ou alimentaire) et à modifier le terrain. Le naturopathe effectuera un bilan vital, unique et personnel, respectant les caractéristiques physiques, physiologiques et psychologiques du patient devant être pris en charge dans sa globalité et son intégrité, ceci grâce à une observation physique précise, une interrogation et une écoute très précises du patient. Le thérapeute pourra éventuellement compléter le décryptage des déséquilibres, l'observation et la palpation des tissus du patient par un recours à l’iridologie, c'est-à-dire une observation détaillée des yeux. La naturopathie est une démarche active qui implique directement le sujet et le considère comme l’acteur de sa santé.

 

Les 5 principes de la naturopathie à partir des conceptions d'Hippocrate sont :

 

  1. d’abord ne pas nuire (primum non nocere) ;
  2. la nature est guérisseuse (vis medicatrix naturae) ;
  3. identifier et traiter la cause (tolle causam) ;
  4. détoxifier et purifier l'organisme (deinde purgare) ;
  5. la naturopathie enseigne (docere).

 

Aujourd'hui, principalement en médecine fonctionnelle, on utilise le concept des 4 R  :

 

  1. RETIRER : Éliminer l'aliment / produit qui créer la problématique.  Ex: caféine. ;
  2. RÉPARER :  Permettre au corps de se réparer à l'aide de plante, repos, etc.;
  3. RÉÉQUILIBRER : Donner au corps ce qu'il a besoin pour être à son mieux;
  4. RÉINTÉGRER : Redonner l'aliment au corps.  S'il réagit bien, on le garde, sinon, on l'élimine définitivement.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Naturopathie

https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=naturopathie_th

http://www.medecines-douces.com/annuaires/an_naturo.htm

http://www.naturopathicassoc.ca

http://www.euronature.fr

http://www.energie-sante-nature.com

http://bcna.bc.ca/article-nature.htm

http://www.cmdq.com  (Collège au québec)

http://www.medecines-douces.com/naturopathie