Appelez-nous ! (418) 842.9670

RÉACTIONS À LA THÉRAPIE

Après le premier traitement, selon la pathologie et le traitement effectué, le patient peut escompter quelques changements dans ses symptômes. Aux traitements suivant, votre thérapeute vas vous demander : «  Comment vous êtes vous sentis durant la semaine, et comment vous sentez-vous maintenant ? ».  Il importe, à ce stade de bien évaluer l’évolution des symptômes.  Les résultats face au traitement peuvent être :

 

  • Amélioration après le traitement : On poursuit l'orientation et les modalités de traitement.

 

  • Détérioration, légère à modérée, pendant quelques heures, suivie d’une amélioration le lendemain: soyer rassuré, on est sur la bonne voie, cela est due habituellement à un peu d'inflammation.  On poursuit l'orientation et les modalités de traitement.

 

  • Détérioration importante immédiate après le traitement: Cela peut arriver, ne soyez par inquiet, informez votre thérapeute afin qu’il vous applique des techniques antalgiques (massage, glace, électrothérapie, etc...) et repos.  Il arrive qu’il se produise une augmentation de l’inflammation suite au traitement, mais cette inflammation diminue généralement en moins de 2 jours.

 

  • Détérioration persistante, aggravation ou en augmentation des douleurs pendant plus de 2 jours : Arrêt des techniques utilisées, réévaluation, ajustement du traitement et si besoin, référence à un spécialiste.

 

  • Aucune amélioration après 3 à 5 traitements: réévaluation et nouvelle orientation des traitements.  En cas de doute, on réfère ou consulte un spécialiste.

 

Votre réponse au traitement est facilement influencée par des tensions professionnelles, familiales, ethniques, sociales, par le désir de plaire au thérapeute ou par d’autres facteurs.  Un stress diminue notre seuil de tolérance ce qui fait qu’on ressent plus la douleur.  Il peut arriver que les douleurs augmentent sans que le traitement en soit la cause.