La massothérapie

La massothérapie est un traitement thérapeutique par massage. Elle consiste à traiter ou à soulager la personne par des manœuvres effectuées avec les mains et différents onguents ou huiles.

      • augmentation de la circulation
      • augmentation de l’élimination des toxines
      • détente musculaire
      • diminution du stress
      • Relaxation
      • Diminution des tensions psychologiques

 

Le massage peut être relaxant ou stimulant :

 

Le mot « massage » apparaît dans le vocabulaire français au xixe siècle. Le terme vient du grec massein (en hébreu mashesh et en arabe mass) et signifie presser légèrement, palper, pétrir. Des textes et des illustrations démontrent que le massage faisait partie de la médecine traditionnelle chinoise, vieille de quatre mille ans, ainsi que de la médecine ayurvédique de l'Inde. En Occident, la pratique date de l'époque gréco-romaine. Chez les Grecs, passionnés par la beauté et l'éducation physique, le massage s'inscrivait dans la culture populaire. Il était de coutume dans les gymnases et les palestres de faire suivre un bain d'une bonne friction avec des huiles. Hippocrate (460-377 av. J.-C.), le médecin grec qui a marqué la médecine occidentale jusqu'au xviiie siècle, l'utilisait comme méthode de traitement. Chez les Romains, le massage n'avait aucune connotation scientifique. Il se pratiquait dans les endroits publics (salles de repos, gymnases, ateliers de massage), mais ces lieux mal fréquentés se transformèrent en lieux de débauche, ce qui contribua à la mauvaise renommée. Au Moyen Âge et durant une bonne partie de la Renaissance, le massage fut proscrit par le clergé. Ce n'est que vers la fin de la Renaissance que des médecins mirent de côté ces histoires anciennes et réintroduisirent la pratique.

Depuis la découverte de la circulation sanguine par William Harvey, au xviie siècle, jusqu'à Piorry, qui fut le premier en 1818 à entreprendre des recherches sur les effets du massage, la massothérapie n'a cessé d'évoluer, de faire sa place dans la société et de s'intégrer dans les soins de santé. De 1960 à 1970, alors que la médecine moderne prend un grand virage technologique et pharmacologique, on assiste à une véritable renaissance de la médecine holistique et des techniques de massage et de travail corporel.

Règlementation

Aux États-Unis, la reconnaissance de la profession remonte à 1943, au moment où une classe de finissants du College of Swedish Massage à Chicago décident de former une association qui s'appelle aujourd'hui l’American Massage Therapy Association (AMTA). Actuellement, la massothérapie est réglementée dans 19 états américains, dans quatre provinces canadiennes, dont l'Ontario (depuis 1919), la Colombie-BritanniqueTerre-Neuve-et-Labrador et plus récemment le Nouveau Brunswick. Tandis qu'en Europe, ce sont les professions de kinésithérapeute et de masseur-kinésithérapeute qui sont reconnues. En Allemagne, la pratique est couverte par le régime d'assurance maladie et, en Chine, elle est complètement intégrée au système de soins de santé si bien que l'on trouve un service de massothérapie occupant deux étages de l'un des hôpitaux de Shanghai.

Au Québec

Au Québec, l'autorégulation par les associations professionnelles est en vigueur. La plus ancienne d'entre elles, La Fédération québécoise des massothérapeutes (FQM) est la seule à effectuer des démarches en faveur de la création d'un ordre professionnel afin d'encadrer la pratique de la massothérapie. Elle a ainsi réussi à obtenir l'appui du Collège des médecins en faveur de l'encadrement de la massothérapie. L'Association professionnelle des massothérapeutes spécialisés du Québec regroupe en 2016 plus de 6500 membres ce qui en fait une des plus grandes associations au Québec. Une autre association, l'AQTN [archive] se propose de faciliter l'autonomie des thérapeutes dans leur pratique1,2.

(https://fr.wikipedia.org/wiki/Massoth%C3%A9rapie)